Quand on parle de rénovation énergétique, on pense à la fois à l’amélioration du confort de notre logement et à la diminution de notre facture énergétique. Mais cela représente aussi un investissement conséquent. Heureusement, plusieurs dispositifs d’aides financières existent pour vous aider à financer vos travaux. Cet article a pour but de vous présenter les différentes options à votre disposition.

Les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah)

L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) est un organisme qui propose des aides financières pour la rénovation énergétique des logements. Ces aides peuvent couvrir jusqu’à 50% du montant des travaux.

L’Anah met en avant deux principales formes d’aide : l’aide Habiter Mieux Sérénité et l’aide Habiter Mieux Agilité. Ces deux dispositifs sont destinés à financer des travaux permettant d’améliorer l’isolation thermique du logement ou le système de chauffage. Pour bénéficier de ces aides, vous devez notamment être propriétaire de votre logement et vos revenus ne doivent pas dépasser un certain plafond.

Le prêt à taux zéro éco-rénovation

Pour ceux d’entre vous qui envisagent d’importants travaux de rénovation, le prêt à taux zéro éco-rénovation peut être une option intéressante. Ce prêt peut financer jusqu’à 30 000 euros de travaux.

Ce dispositif est destiné aux travaux de rénovation énergétique. Il s’applique aux travaux d’isolation, d’installation de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant à l’énergie renouvelable. Pour en bénéficier, votre logement doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990.

MaPrimeRénov’, une prime pour la rénovation énergétique

Depuis le 1er janvier 2020, le dispositif MaPrimeRénov’ est accessible à tous les propriétaires, quels que soient leurs revenus. Cette prime est destinée à financer les travaux de rénovation énergétique.

MaPrimeRénov’ est calculée en fonction des revenus du foyer et du gain énergétique apporté par les travaux. Elle peut atteindre jusqu’à 90% du montant des travaux. Pour en bénéficier, il vous faudra faire réaliser vos travaux par un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est une aide fiscale vous permettant de déduire de vos impôts une partie du coût de vos travaux de rénovation énergétique.

Le CITE est accessible aux propriétaires comme aux locataires. Il concerne les travaux d’isolation, les travaux liés au chauffage ou à la production d’eau chaude, ainsi que certains équipements de production d’énergie renouvelable. Pour bénéficier de cette aide, les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE.

Les aides des fournisseurs d’énergie

Pour finir, sachez que vous pouvez également bénéficier d’aides de la part de vos fournisseurs d’énergie. Ces aides, appelées Coup de pouce économies d’énergie, peuvent financer jusqu’à 20% du coût de vos travaux.

Ces aides sont accessibles à tous, sans condition de revenus. Elles concernent les travaux d’isolation et de remplacement de systèmes de chauffage ou de production d’eau chaude. Pour en bénéficier, vous devrez faire réaliser vos travaux par un professionnel RGE.

Voilà, vous avez désormais une vision plus claire des différentes aides financières disponibles pour vos travaux de rénovation énergétique. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des organismes concernés pour obtenir plus d’informations et faire une demande.

Les aides locales pour la rénovation énergétique

En plus des aides nationales, il faut savoir qu’il existe également des dispositifs d’aides financières à l’échelle locale pour vos travaux de rénovation énergétique. Ces aides peuvent être mises en place par le département, la région ou encore la commune où se trouve votre bien immobilier.

L’objectif de ces aides locales est de soutenir les projets de rénovation énergétique sur leur territoire. Elles peuvent prendre différentes formes, comme des subventions, des prêts à taux zéro ou encore des crédits d’impôts. Les conditions d’éligibilité peuvent varier en fonction de l’organisme qui propose l’aide. Il est donc important de vous renseigner auprès de votre mairie ou de votre conseil départemental pour connaître les aides disponibles dans votre région.

Certaines collectivités territoriales proposent par exemple des aides pour les travaux de rénovation énergétique des logements anciens. Ces aides peuvent couvrir une partie du coût des travaux, notamment pour l’isolation, le chauffage ou la production d’eau chaude. De même, certaines communes proposent des primes pour l’installation de systèmes de production d’énergie renouvelable, comme les panneaux solaires ou les pompes à chaleur.

Pour bénéficier de ces aides locales, votre logement doit souvent être votre résidence principale et les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE. Certaines aides peuvent également être cumulables avec d’autres dispositifs d’aides financières, comme le prêt à taux zéro ou MaPrimeRénov’.

Le programme "Action Logement"

Action Logement est un organisme paritaire qui propose également des aides financières pour les travaux de rénovation énergétique. Cet organisme est principalement financé par les entreprises du secteur privé, qui ont l’obligation de participer au financement de la construction de logements et de la rénovation énergétique.

Parmi les aides proposées par Action Logement, on trouve notamment l’aide à la rénovation énergétique. Cette aide est destinée aux salariés du secteur privé, qu’ils soient propriétaires ou locataires de leur logement. Elle peut financer jusqu’à 20 000 euros de travaux de rénovation énergétique.

Pour bénéficier de cette aide, vous devez justifier d’un certain niveau de revenus et les travaux doivent permettre d’améliorer significativement la performance énergétique du logement. De plus, les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE.

Il existe également une aide pour l’installation de systèmes de production d’énergie renouvelable. Cette aide peut financer jusqu’à 50% du coût de l’installation d’un système de production d’énergie renouvelable, comme une pompe à chaleur ou des panneaux solaires.

Conclusion

Pour conclure, il existe de nombreuses aides financières pour vous aider à financer vos travaux de rénovation énergétique. Que ce soit les aides de l’Anah, le prêt à taux zéro, MaPrimeRénov’, le CITE, les aides des fournisseurs d’énergie, les aides locales ou encore le programme Action Logement, tous ces dispositifs peuvent vous permettre de réaliser des économies d’énergie significatives.

N’oubliez pas de vous renseigner sur les conditions d’éligibilité de chaque aide et de faire appel à un professionnel RGE pour réaliser vos travaux. Ainsi, vous pourrez améliorer le confort de votre logement tout en diminuant votre facture énergétique.

L’investissement initial peut parfois être conséquent, mais les économies réalisées sur le long terme, tant sur le plan financier qu’environnemental, en font un choix judicieux et durable.